La Guyane depuis la Montagne de Kaw, 14 novembre 2011. Photo : J.-M. Gayman

 

Prélèvement d’insectes en Guyane

Depuis le 25 juillet 2019, le prélèvement d’insectes en Guyane et leur sortie hors de ce territoire sont désormais réglementés par un arrêté préfectoral.

Pour être en règle, toute personne se rendant en Guyane française pour prélever et rapporter les lépidoptères ainsi collectés hors de ce département, devra faire une déclaration sur le site de la DEAL de Guyane :

http://www.guyane.developpement-durable.gouv.fr/nouvelle-reglementation-relative-aux-arthropodes-a3034.html

La déclaration doit comprendre les éléments suivants :

• L’identification du demandeur,
• Les espèces ou, à défaut la famille ou le groupe taxonomique, ainsi que le nombre de spécimens prélevés et transportés,
• Les localités des prélèvements,
• La destination des spécimens (collection privée, musée, etc.).

L’arrêté du 25 juillet 2019 prévoyait un quota de 100 spécimens de plus d’1cm par an et par personne. Cette mesure restrictive a fait l’objet de deux recours gracieux dont l’un initié par votre association auquel se sont associées la SEF, l’ACOREP, OREINA et ENTOMO-FAUNA.

Deux réunions d’un comité consultatif mis en place par la préfecture de Guyane ont eu lieu au cours du 4ème trimestre 2019 auxquelles Louis DIRINGER, vice-président a participé au nom de l’ALF et des quatre associations signataires du recours gracieux.

Les travaux ont abouti à un assouplissement de l’arrêté de juillet 2019 en portant notamment à 1000 par an et par personne le nombre de spécimens pouvant être prélevés et transportés hors de Guyane.

Le texte du nouvel arrêté du 7 janvier 2020 est consultable ci-dessous.

Nous invitons tous les membres de l’ALF qui souhaiteraient se rendre en Guyane pour prélever des lépidoptères de respecter les dispositions de l’arrêté préfectoral.

Toute infraction à cet arrêté peut être sanctionnée par une contravention de 4ème classe (jusqu’à 750 € d’amende) par spécimen dépassant le quota.

 

Le texte du nouvel arrêté du 7 janvier 2020

arrete_prefectoral_7-janvier-2020

 

En forêt

L’Oyapock à Saut-Maripa, 24 décembre 2018. Photo : J.-M. Gayman
La Montagne de Kaw depuis Pointe Maripa, 5 décembre 2017. Photo : J.-M. Gayman
Saül depuis le Belvédère, 19 décembre 2018. Photo : J.-M. Gayman
La forêt près de l’Auberge d’Angoulême, Mana, 26 novembre 2017. Photo : J.-M. Gayman
La forêt près du Gîte Moutouchi, Plateau des Mines, 30 novembre 2017. Photo : J.-M. Gayman
Antécume Pata, Maroni, 16 mars 2019. Photo : J.-M. Gayman

.

 

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité